Les nouvelles technologies s’adaptent aux séniors : “contrôler et protéger”

hector-robot

Une aide est désormais possible, proposée aux personnes âgées par une société américaine, grâce à des robots contrôlés par des télé-opérateurs installés dans les pays émergents.

NetExplo a souhaité révolutionner l’aide à domicile en associant la robotique et le cloud, l’informatique dématérialisée. NetExplo a donc configuré Heaphy Project.

De manière générale, il s’agit pour ce projet de proposer à des télé-opérateurs situés dans des pays émergents de diriger à distance des robots pour accomplir diverses tâches répétitives dans les foyers occidentaux, plus spécifiquement chez des personnes âgées ou malades. Son concepteur, un spécialiste américain de la robotique.  Il estime que l’intelligence artificielle ne permet pas encore d’effectuer toutes les activités en situation réelle, par exemple ranger de la vaisselle propre ou étendre une lessive.
Dans un premier temps, les assistants virtuels à domicile ont pour rôle de s’entraîner dans un univers fictif.

Plus tard, ils recevront leur salaire en fonction du temps passé à aider leurs clients, grâce à ce qu’on appelle une plate-forme de monétisation (lancée en 2005 par Amazon)

http://www.gizmodo.fr/2012/09/24/hector-robot-compagnie-seniors.html

Protéger ou contrôler :

«Désormais, c’est le réseau qui veille sur nous», explique Julien Lévy, professeur affilié à HEC, directeur de la chaire d’e-business et auteur de l’étude annuelle de NetExplo.

Quelques exemples :

- WinSenga, une application pour smartphones Windows Phone, étudie les données sur la santé des fœtus dans l’objectif de prévenir les fausses-couches en Ouganda.

– Cardiopad, une tablette numérique tactile très efficace avec laquelle les infirmières mènent des examens cardiaques à distance.

– VirtualFridgeLock bouscule le concept encore plus loin. C’est un capteur installé sur le réfrigérateur des personnes au régime : il prévient immédiatement leurs réseaux d’amis lors d’un grignotage en dehors des heures de repas. Très impressionnant comme concept !

Mais aujourd’hui, tout est centré sur l’accompagnement des personnes âgées avec de nombreux projets tel que CareSquare, une tablette tactile idéalisée pour «veiller sur les aînés» Elle leur permet de maintenir le contact avec leurs proches, en réduisant l’usage d’Internet.

De plus, elle sert également d’interface au personnel médical, dans le but d’obtenir des mesures de tension, du taux de glycémie et d’oxygène, ou du poids, et aussi afin de gérer la prise de médicaments. Concernant ce produit, la sortie en France devrait intervenir cette année. Autre exemple pertinent, le projet PVI (Parkinson Voice Initiative), qui permet de détecter les symptômes de la maladie de Parkinson grâce à une analyse vocale.

20130216PHOWWW00080

Parmi ces nombreux projets sités, il n’est pas facile d’assurer que la limite entre «contrôler» les personnes et les «protéger» sera définie précisément et que la vie privée des personnes (souvent fragiles) sera respectée. Qui dit que les robots contrôlés à distance ne pourront pas se retourner contre leurs propriétaires ? Ou que la tablette pour les seniors n’est pas conçue et optimisée dans le but de remplacer toute présence humaine, ce qui accentuerait les problèmes de solitude ?

Cette découverte, accueillie favorablement, est tout à la fois attirante et effrayante, car c’est un élément de pouvoir que seuls certains pourront maîtriser.

 

25
fév 2013
AUTEUR Stéphanie
CATÉGORIE

High-Tech

COMMENTAIRES Pas de commentaire

Répondre